LES ESPÈCES

Paresseux à 2 doigts

(Linné’s Two-toed Sloth – Choloepus didactylus)

Passeport

Les Paresseux à 2 doigts parc

Découvrir l'espèce

Qui sont-ils ?

Passeport du Paresseux à 2 doigts

\

Classification

Ordre Pilosa / Famille Megalonychidés

\

Poids

4-8kg

\

Taille

50-85cm de long

\

Longévité

20-30 ans

\

Répartition géographique

Venezuela, Colombie, Guyane, Nord du brésil, Pérou, Équateur

\

Biotope

forêts tropicales

\

Durée de gestation

10 mois

\

Portées

1 petit

\

Alimentation

Végétarien

\

IUCN

LC

\

Population sauvage

Inconnue

\

EEP

OUI (ESB)

\

Menaces

déforestation, braconnage, tourisme de masse

Nos animaux

Les animaux du parc

Mr paresseux est né au zoo d’Amsterdam en 2015.

Il est arrivé au parc en 2013.

Mrs paresseux est née au zoo de Dierenpark Amersfoort en 2011.

Elle est arrivée au parc en 2012.

Leur mode de vie

Le paresseux est parfaitement adapté à son mode de vie arboricole : griffes recourbées en forme de cintres, pour se suspendre aux branches sans avoir à maintenir la contraction de ses muscles, organes internes retournés à 135° afin d’éviter l’écrasement par les intestins, et sa fourrure poussera de son ventre jusqu’au dos (chez tous les autres mammifères, les poils poussent depuis le haut du corps vers le bas). N’étant pas fait pour la vie terrestre, il se déplacera au sol en rampant. Réputé pour sa lenteur, il pourra mettre jusqu’à 1h pour ramper sur seulement quelques mètres. Il se déplace à une vitesse d’environ 0,5 à 1.5km/h. C’est cependant un excellent nageur.

Le paresseux va mettre 1 mois pour digérer sa nourriture, et jusqu’à 48h pour s’accoupler. Il ne descend au pied des troncs que pour faire ses besoins (1 fois par mois). Il perdra alors 1/3 de son poids total, et ce sera pour lui une telle dépense énergétique qu’il n’arrivera parfois pas à remonter de suite, le rendant extrêmement vulnérable.

Protection de l'espèce

La diminution constante de la forêt tropicale menace le paresseux. Le bois exotique, souvent bon marché, fait fureur auprès des consommateurs : meubles et mobilier de jardin, parquets, escaliers, lambris, objets de décoration… En réponse à la demande, les producteurs intensifient l’exploitation forestière, souvent de façon illégale.

Plus de 1000 espèces d’arbres sont menacées par la surexploitation, et ce malgré la législation en vigueur. Mieux vaut renoncer à l’achat de ce type de bois et préférer des essences européennes, aussi résistantes et dont l’exploitation est l’une des plus durables : pin, merisier, robinier, chêne, châtaigner…

Le saviez-vous ?

Phénomène de symbiose observé chez le paresseux dans la nature : Son pelage long et est parfois recouvert d’algues microscopiques lui offrant une belle tenue verte. Ce pelage héberge bien souvent des insectes plutôt inhabituels chez les autres mammifères comme des papillons. Il se nourrira des algues, qui serviront d’hôtes et de réserve alimentaire des insectes, et les algues pourront se développer sur tout son corps, et atteindre facilement les feuilles qu’il touchera pour se développer aussi.

Les espèces avec lesquelles ils cohabitent

Le tamarin à tête dorée

Le titi

Translate »