LES ESPÈCES

L’Orang-outan de Sumatra

(Sumatran orangutan – Pongo abelii)

Passeport

Les Orangs-outans de Sumatra du parc

Découvrir l'espèce

Son territoire

Qui sont-ils ?

Passeport de l'Orang-outan de Sumatra

\

Classification

Ordre Primates / Famille Hominidés

\

Poids

40-90kg

\

Taille

110-140cm de haut

\

Longévité

50 ans

\

Répartition géographique

 Île de Sumatra

\

Biotope

Forêts tropicales

\

Durée de gestation

8-9 mois

\

Portées

1 petit 

\

Alimentation

Omnivore, 80% frugivore

\

IUCN

CR

\

Population sauvage

14000-14500 individus

\

EEP

OUI

\

Menaces

Braconnage, déforestation (plantation de palmiers à huile), fragmentation de l’habitat

Nos animaux

Les animaux du parc

Manis, notre doyenne, est née au zoo de Washington le 28/03/1969. Elle est arrivée au parc en 1989.

Jaya est né au zoo de Jersey en 2004. Il est arrivé au parc en 2013. C’est le père de Tahura. 

Jane est née au zoo de Zurich (Allemagne) en 1983. Elle est arrivée au parc en 1996. C’est la mère de Becky. 

Moni est née au zoo de Zurich (Allemagne) en 1986. Elle est arrivée au parc en 1996. C’est la mère de Tahura.

Becky est née au zoo de la Boissière du Doré en 2010. C’est la fille de Jane. 

Tahura est née au zoo de la Boissière du Doré en 2019. C’est la fille de Moni et Jaya. 

Leur mode de vie

L’orang-outang est le plus grand mammifère arboricole, et le plus grand singe d’Asie. Les mâles sont solitaires, tandis que les femelles vivent avec leur jeune ou en petits groupes de femelles si les ressources alimentaires sont suffisantes. Les femelles élèvent leurs jeunes pendant environ 7 ans, pour une indépendance totale vers 10 ans. Tant qu’elles ont encore un jeune à charge, elles ne se reproduisent pas. 

Pour se déplacer, l’orang-outan se sert de ses longs bras pour atteindre les branches les plus éloignées les unes des autres, on appelle cela le brachiation. Il n’utilise quasiment jamais ses pattes arrière pour se déplacer. Les orang-outans se déplacent en permanence au sein de leur territoire et construisent chaque jour un nouveau nid de feuilles à la cime des arbres pour y passer la nuit.

Protection de l'espèce

Les orangs-outans sont fortement menacés par la déforestation de l’île de Sumatra et le braconnage des petits.  Ces derniers sont vendus comme animaux de compagnie, symbole d’appartenance à une certaine classe sociale. Pour arriver à capturer ces jeunes, il faut d’abord tuer les mères et souvent pour qu’un orang-outan soit vendu, 7 ou 8 perdent la vie.

Nous pouvons tous jouer un rôle dans la protection de l’orang-outan et son habitat en faisant attention à éviter l’huile de palme non certifiée dans notre alimentation. 

En effet, que ce soit dans l’industrie pharmaceutique, cosmétique, alimentaire ou comme carburant, l’huile de palme est aujourd’hui une ressource inévitable et son boycott total n’est malheureusement pas adapté. En revanche, il est possible de réduire son utilisation et favoriser l’huile de palme provenant de plantations gérées durablement, qui n’endommage pas les forêts primaires.

Le saviez-vous ?

  • Le mâle possède un territoire englobant celui de plusieurs femelles et qui peut atteindre la superficie de 360 stades de foot !
  • Ils ont 97% de gènes en commun avec nous ! D’ailleurs, « Orang-outan » signifie « homme de la forêt » en indonésien.

Les espèces avec lesquelles ils cohabitent

Le gibbon à mains blanches

La loutre d’Asie

Translate »