location de lodges en zoo

L’Orang-outan

Statut IUCN

redlist-en-danger

Classification

Nom scientifique Pongopygmaeus abelii

Ordre Primates

Famille Hominidés

L’orang-outan en chiffres

Poids 60 à 110 kg

Gestation 8,5 mois

Longévité 35 à 50 ans

Taille 1m50 de haut

Portée 1 petit tous les 3/4 ans

Alimentation

REPARTITION

Forêts tropicales

carte orang outan

Au zoo

famille

La famille d’orangs-outans du Zoo de la Boissière est l’une des plus connues d’Europe. L’histoire commence avec Major et Manis, un couple arrivé à La Boissière du Doré en 1989.

Le 3 juillet 1990, Manis met au monde la petite Flora, un grand évènement puisqu’il s’agit d’un des premiers orangs-outans élevé par sa mère en France.
Deux femelles rejoignent ce trio en 1996. Il s’agit de deux sœurs du zoo de Zurich : Jane, née en juin 1983 et Moni, née en  janvier 1986.
Moni est mère de 4 petits, dont Jari et Joko, deux mâles nés respectivement en mars 2007 et avril 2011, encore présents dans le groupe.
Image2Quant à Jane, elle a donné naissance à 3 petits. La jeune Becky, née en juin 2010, passe encore de longues heures auprès de sa mère.
Major, nous a   quitté le 26 septembre 2012. Il venait de fêter ses 50 ans ce qui faisait de lui le plus vieux mâle reproducteur d’Europe.
Jaya, né le 13 mai 2004, nous a rejoint du Zoo de Jersey en novembre 2013 afin de devenir le nouveau mâle reproducteur. Bien intégré au groupe, il passe beaucoup de temps avec Moni.

Biologie

Image1L’orang-outan est le plus grand singe d’Asie. A sa découverte, il a été surnommé « Homme des bois ». Son dimorphisme sexuel est important : le mâle a des disques faciaux qui apparaissent à la maturité. Ce dernier possède un territoire englobant ceux de plusieurs femelles et qui peut atteindre la superficie de 360 stades de foot !

Comme tous les grands singes, l’orang-outan est doté d’une intelligence remarquable. Il a notamment été observé utilisant des outils pour atteindre sa nourriture.

Conservation

eep

Cette espèce participe à un Programme d’Elevage Européen (EEP).

 

Les orangs-outans sont  fortement menacés par la déforestation de l’île de Sumatra et le braconnage des petits.  Ces derniers sont vendus comme animaux de compagnie, symbole d’appartenance à une certaine classe sociale. Pour arriver à capturer ces jeunes, il faut d’abord tuer les mères et souvent pour qu’un orang-outan soit vendu, 7 ou 8 perdent la vie.

Le Zoo de la Boissière-du-Doré s’engage à les protéger en soutenant l’association SOCP qui recueille les orangs-outans capturés par les trafiquants avant de les réintroduire dans une grande réserve. De plus, les produits vendus en restauration ne contiennent pas d’huile de palme.