location de lodges en zoo

L’Orang-outan

Statut IUCN

redlist-en-danger

Classification

Nom scientifique Pongopygmaeus abelii

Ordre Primates

Famille Hominidés

L’orang-outan en chiffres

Poids 60 à 110 kg

Gestation 8,5 mois

Longévité 35 à 50 ans

Taille 1m50 de haut

Portée 1 petit tous les 3/4 ans

Alimentation

REPARTITION

Forêts tropicales

carte orang outan

Au zoo

famille

La famille d’orangs-outans du Zoo de la Boissière est l’une des plus connues d’Europe. L’histoire commence avec Major et Manis, un couple arrivé à La Boissière du Doré en 1989.

Le 3 juillet 1990, Manis met au monde la petite Flora, un grand évènement puisqu’il s’agit d’un des premiers orangs-outans élevé par sa mère en France.
Deux femelles rejoignent ce trio en 1996. Il s’agit de deux sœurs du zoo de Zurich : Jane, née en juin 1983 et Moni, née en  janvier 1986.
Moni est mère de 4 petits, dont Jari et Joko, deux mâles nés respectivement en mars 2007 et avril 2011, encore présents dans le groupe.
Image2Quant à Jane, elle a donné naissance à 3 petits. La jeune Becky, née en juin 2010, passe encore de longues heures auprès de sa mère.
Major, nous a   quitté le 26 septembre 2012. Il venait de fêter ses 50 ans ce qui faisait de lui le plus vieux mâle reproducteur d’Europe.
Jaya, né le 13 mai 2004, nous a rejoint du Zoo de Jersey en novembre 2013 afin de devenir le nouveau mâle reproducteur. Bien intégré au groupe, il passe beaucoup de temps avec Moni.

Biologie

Image1L’orang-outan est le plus grand singe d’Asie. A sa découverte, il a été surnommé « Homme des bois ». Son dimorphisme sexuel est important : le mâle a des disques faciaux qui apparaissent à la maturité. Ce dernier possède un territoire englobant ceux de plusieurs femelles et qui peut atteindre la superficie de 360 stades de foot !

Comme tous les grands singes, l’orang-outan est doté d’une intelligence remarquable. Il a notamment été observé utilisant des outils pour atteindre sa nourriture.

Conservation

eep

Cette espèce participe à un Programme d’Elevage Européen (EEP).

 

Les orangs-outans sont  fortement menacés par la déforestation de l’île de Sumatra et le braconnage des petits.  Ces derniers sont vendus comme animaux de compagnie, symbole d’appartenance à une certaine classe sociale. Pour arriver à capturer ces jeunes, il faut d’abord tuer les mères et souvent pour qu’un orang-outan soit vendu, 7 ou 8 perdent la vie.

Le Zoo de la Boissière-du-Doré s’engage à les protéger en soutenant l’association SOCP qui recueille les orangs-outans capturés par les trafiquants avant de les réintroduire dans une grande réserve. De plus, les produits vendus en restauration ne contiennent pas d’huile de palme.

 

partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest