location de lodges en zoo

Le Gemsbok

Statut IUCN

redlist-preocmineure

classification

Nom scientifique Oryx gazella

Ordre Cétartiodactyle

Famille Bovidé

Le gemsbok en chiffres

Poids 210 à 240 kg

Gestation 8,5 à 9 mois

Longévité 20 ans

Taille 1,90 à 2 m de long

Portée 1 petit

alimentation

repartition

Prairies arides et semi-arides d’Afrique

carte oryx gemsbok

Au zoo

photo du zoo de la boissiere du doré en loire-atlantiqueLe groupe actuel compte 5 spécimens dont 1 mâle. Si plusieurs mâles étaient présents, cela donnerait lieu à des rivalités. Le gemsbok le plus ancien du groupe est une femelle arrivée des Pays Bas en 2008. Les trois autres femelles sont arrivées en 2012, 2013 et 2014, respectivement de Feignies, des Pays Bas et de la République Tchèque. Quant au mâle il nous a rejoint en 2015. Ce troupeau vit sur la grande plaine en compagnie des cobs de Mrs Gray, des zèbres, des rhinocéros et des gnous bleus.

Biologie

photo du zoo de la boissiere du doré en loire-atlantiqueLe gemsbok est résistant à la sécheresse. Sa dentition est composée de larges rangées d’incisives adaptées aux herbes dures. Il passe les heures chaudes de la journée couché à l’ombre. Enfin, il est capable d’augmenter sa température corporelle afin de limiter les pertes d’eau liées à la transpiration.

Caractérisé par une paire de cornes impressionnante, le gemsbok est réputé pour être la seule antilope à pouvoir tuer des lions ou des léopards. Ses cornes étaient d’ailleurs très recherchées dans l’Angleterre médiévale où elles étaient vendues à l’unité comme appartenant à des licornes.

Conservation

Il ne semblerait pas y avoir de menaces majeures sur cette espèce dont les populations sont stables.

eep

partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest