location de lodges en zoo

Les rapaces nocturnes

EFFRAIE DES CLOCHERS

Statut IUCN

classification

Nom scientifique Tyto alba

Ordre Strigiforme

Famille Tyonidé

L’effraie en chiffres

Poids 200 à 230 g

Incubation 32 à 34 jours

Longévité 10 à 15 ans

Taille 40 cm de haut

Portée 4 à 6 petits

alimentation

REPARTITION

Zones ouvertes et cultivées

Au zoo

JEUNE EFFRAIE DES CLOCHERS ZOO BOISSIERE DU DOREQuatorze effraies des clochers inaugurent notre spectacle d’oiseaux en vol libre. Sept d’entre elles sont originaires du Grand Parc du Puy du Fou et sont arrivées entre juin 2011 et décembre 2013. Les sept autres sont nées à La Boissière du Doré entre 2014 et 2016.

Biologie

EFFRAIE EN VOL ZOO BOISSIERE DU DORELes effraies des clochers sont d’excellentes chasseuses de souris et autres petits rongeurs. Pour les repérer, leur vue n’est pas suffisante. Les rapaces nocturnes ont aussi, et surtout, une ouïe exceptionnelle.

Leurs orifices auriculaires sont bien plus gros que chez les autres oiseaux. Ils sont dotés de lames cartilagineuses mobiles qui font office de pavillons ajustables selon la source sonore. Les disques faciaux servent de paraboles. Enfin, les oreilles sont légèrement asymétriques produisant un effet stéréo qui facilite la localisation du son.

Conservation

 Même si les effraies des clochers sont largement répandues, il est important de souligner que certaines menaces persistent. Collisions avec les voitures et empoisonnements indirects (via les souricides) sont à l’origine de nombreuses pertes chaque année.

Pour préserver ces petits rapaces, essentiels à la bonne régulation des populations de rongeurs, des gestes simples sont à notre portée, comme abaisser légèrement notre vitesse la nuit ou éviter l’utilisation de poisons contre les rongeurs.

partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest

LE GRAND-DUC DE VERREAUX

Statut IUCN

redlist-preocmineure

classification

Nom scientifique Bubo lacteus

Ordre Strigiforme

Famille Strigidé

Le grand-duc de Verreaux en chiffres

Poids 1,6 à 3,1 kg

Incubation 32 à 38 jours

Longévité 12 à 15 ans

Taille 65 cm de haut/140 cm d’envergure

Portée 2 petits

alimentation

REPARTITION

Savanes africaines aux arbres épineux

 

Au zoo

Arrivé en 2014, notre hibou grand-duc de Verreaux participe au spectacle d’oiseaux en vol libre. Encore jeune, il ne présente pas d’aigrettes sur la têtes. Celles-ci apparaitront à la maturité sexuelle, vers 3-4 ans.

Biologie

HGDV EN VOLLe hibou grand-duc de Verreaux est le plus grand rapace nocturne africain. Ces grands yeux noirs indiquent qu’il chasse tard le soir, et non au crépuscule. Il capture toutes sortes de proies, notamment des hérissons qu’il est capable « d’épiler ». C’est aussi un très bon pêcheur.

Généralement, un seul des deux petits est alimenté et survit. Capable de quitter le nid au bout de 2 mois, il reste inactif jusqu’à 3 mois, âge auquel il commence à voler. Des observations ont montré que certains adolescents aidaient leurs parents dans l’élevage des nichées suivantes.

Conservation

Pour le moment, les populations de hiboux semblent stables et l’animal respecté.

Cela fait peut de temps que cette espèce est reproduite en captivité.

partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest

LA HARFANG DES NEIGES

Statut IUCN

redlist-preocmineure

classification

Nom scientifique Bubo scandiaca

Ordre Strigiforme

Famille Strigidé

La harfang en chiffres

Poids 1,6 à 2,5 kg

Incubation 32 à 33 jours

Longévité 10 ans

Taille 1,42 à 1,66 m d’envergure

Portée 3 à 5 petits

alimentation

 repartition

Toundra arctique

carte harfang

 Au zoo

Notre mâle harfang est arrivé en novembre 2011 du zoopark Metelen. Une femelle originaire du Bois des Aigles lui tient compagnien depuis septembre 2012.

Biologie

IMG_0280

La chouette Harfang est la plus grosse des chouettes. Le mâle possède un plumage entièrement blanc, tandis que la femelle est tachetée de brun.

Ce rapace appartient au genre Bubo, ce qui signifie qu’il s’agit en réalité d’un hibou. Les aigrettes, petites touffes de plumes présentes sur la tête des hiboux, sont rudimentaires et donc invisibles chez la chouette harfang. C’est pour cette raison qu’elle a longtemps été classée parmi les chouettes et qu’elle en porte le nom.

Le mâle choisit l’emplacement du nid : il creuse une petite dépression au sol et arrache la moindre plante gênant la vision autour de cette zone, qu’il défend vigoureusement. La femelle couve les œufs seule et reste au nid 3 semaines après l’éclosion. Pendant cette période le mâle se charge de la ravitailler.

Conservation

Bien que cette espèce soit parfois victime des pesticides, sa population contient un nombre encore important d’individus.

partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest

LE GRAND-DUC DE SIBERIE

Statut IUCN

classification

Nom scientifique Bubo bubo sibiricus

Ordre Strigiforme

Famille Strigidé

Le hibou en chiffres

Poids 2 à 4 kg

Incubation 31 à 36 jours

Longévité 20 à 25 ans

Taille 75 cm de haut

Portée 1 à 4 petits

alimentation

REPARTITION

Montagnes et forêts à l’ouest de la Sibérie

Au zoo

IMG_0442Notre jeune hibou est né en avril 2013 au Grand Parc du Puy du Fou. Il nous a rejoint le 17 juin 2013 et, depuis, a intégré le spectacle d’oiseaux où il fait une démonstration de chasse en plein vol. Ces serres, aussi puissantes que celles d’un aigle, sont capables d’écraser la boîte crânienne d’un chevreuil.

Biologie

REGARD HIBOU GD SIBERIEDifficile de ne pas s’émerveiller face au regard d’un rapace nocturne. Leurs gros yeux leur permettent de capter la moindre source de lumière. Contrairement aux idées reçues, les rapaces nocturnes ne voient pas dans le noir complet. Ils ne sont pas non plus éblouis par la lumière du jour.

Les chouettes et les hiboux sont dotés, comme nous, d’une vision binoculaire, leurs yeux étant orientés dans la même direction. Ils perçoivent donc le relief. En revanche, comme nous, leur champ visuel est limité.

Leurs yeux possèdent une structure allongée, un peu comme une longue-vue. Cette forme particulière ne permet pas au globe oculaire d’être mobile. Pour compenser, chouettes et hiboux ont une colonne vertébrale très mobile au niveau des cervicales. Leur tête pivote ainsi de 180° sans aucun problème.

Conservation

 Très discret, le hibou grand-duc est sensible à la présence humaine et peut être facilement perturbé, ce qui l’entraine à abandonner son nid.

Il est victime de persécutions, d’empoisonnements indirects (raticides…) et de la chasse illégale. Lignes haute tension et collisions avec les véhicules sont également responsables de son déclin.

partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest