location de lodges en zoo

Autres oiseaux

TRAGOPAN SATYRE

LE TRAGOPAN SATYRE

Statut IUCN

classification

Nom scientifique Tragopan satyra

Ordre Galliforme

Famille Phasianidé

Le tragopan en chiffres

Poids 1 à 2 kg

Incubation 28 jours

Longévité 10 ans

Taille 55 à 70 cm de haut

Portée 2 à 3 petits

alimentation

REPARTITION

Forêts de montagnes asiatiques

REPARTITION TRAGOPAN

Au zoo

Nos deux mâles tragopans sont arrivés en mars 2015, pour l’ouverture de la grande volière asiatique. Ils cohabitent avec les milans, les grues et les hydropotes.

Biologie

© Estulif

© Estulif

Il est très facile de reconnaitre le mâle de la femelle. Alors que cette dernière arbore un plumage marron rayé d’ocre, le mâle a des couleurs plus remarquables. Son dos et ses ailes bruns tachetés de blanc mettent en valeur un cou rouge et une tête foncée disposant de petites « cornes » bleues de chaque côté.

La saison de reproduction a lieu en mai et juin. Le mâle, pour séduire la femelle, a plus d’un tour dans son sac. Il effectue deux parades différentes : une parade latérale, où il se présente de côté à la femelle, une aile baissée et l’autre levée ; une parade frontale où il va s’accroupir face à la femelle, s’ébouriffer et s’agiter pour étaler ses attributs.

Dès l’éclosion, les petits sont aptes à suivre leur mère et à se nourrir par eux-mêmes. Cependant, ils passent de longs moments abrités sous les ailes de cette dernière et ils ne la quitteront qu’à l’âge d’un an.

Conservation

Exploitation du bois et expansion agricole sont à l’origine d’une déforestation entrainant la baisse des populations de tragopans. Ces oiseaux sont également victimes de la chasse pour leur viande ou encore par les collectionneurs.

partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest
Calao Abyssinie

LE CALAO D’ABYSSINIE

Statut IUCN

classification

Nom scientifique Bucorvus abyssinicus

Ordre Bucérotiforme

Famille Bucérotidé

Le calao en chiffres

Poids 3 à 4 kg

Incubation 30 à 40 jours

Longévité 40 ans

Taille 1 m de haut

Portée 2 petits

alimentation

REPARTITION

Habitats variés d’Afrique sub-saharienne

Au zoo

Un de nos calaos d’Abyssinie est né au ZooParc de Beauval le 3 avril 2012. Il est à La Boissière du Doré depuis le 23 août 2012 où il participe au spectacle d’oiseaux en vol libre. Il y démontre que les calaos terrestres sont également capables de voler !

Il a depuis été rejoint par un autre mâle en juillet 2016.

VOL CALAO ABYSSINIE ZOO BOISSIERE DU DORE

Biologie

BUCORVE ABYSSINIE ZOO BOISSIERE DU DORELes calaos terrestres sont réputés pour s’attaquer aux serpents. Une fois la proie attrapée, il la secoue violemment en la tenant dans le bec. Si un serpent résiste, les calaos se mettent à plusieurs pour en venir à bout. En cas d’attaque, les calaos envoient leurs ailes en avant pour protéger les zones sensibles, comme la tête.

Conservation

ESBEn Afrique, les calaos terrestres sont essentiellement menacés par la chasse. Certaines tribus locales utilisent leurs plumes pour confectionner des costumes traditionnels. Au Zoo de La Boissière du Doré, nous récupérons les plumes tombées naturellement et les envoyons ensuite à une association les distribuant aux populations africaines.

De plus, nous sommes chargés du studbook européen depuis la rentrée 2015. Ce registre généalogique est un outil de gestion de la population captive.

partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest
Calao Leadbeater

LE CALAO DE LEADBEATER

Statut IUCN

classification

Nom scientifique Bucorvus leadbeateri

Ordre Bucérotiforme

Famille Bucérotidé

Le calao en chiffres

Poids 2,5 à 6 kg

Incubation 40 jours

Longévité 45 à 60 ans

Taille 1 m de haut

Portée 1 petit

alimentation

REPARTITION

Habitats variés d’Afrique du Sud

Au zoo

DSCF0094Notre calao de Leadbeater est né au ZooParc de Beauval le 13 juin 2011. Il est à La Boissière du Doré depuis le 3 novembre 2011 où il participe au spectacle d’oiseaux en vol libre. Il y démontre la technique des calaos pour tuer les serpents.

Biologie

CALAO DE LEADBEATER ZOO BOISSIERE DU DORELe calao de Leadbeater possède de magnifiques yeux bleus aux longs cils. Il vit en groupe de quelques individus où un couple domine.

Pour couver, la femelle n’est pas emmurée (comme c’est le cas chez d’autres calaos). Elle reste au nid où elle est nourrie par tous les membres du groupe. Trois à cinq jours séparent la ponte du premier œuf du deuxième. Le premier éclot donc plus tôt et le poussin éliminera le second. Le taux de reproduction du calao est donc très faible.

Conservation

La population de calaos de Leadbeater est en régression. Son habitat est détruit pour l’agriculture intensive, ce qui limite la disponibilité en nourriture et en sites de nidifications. De plus, ce calao est chassé pour certaines croyances, pour le marché de la médecine traditionnelle ou encore parce que les mâles dominants, très territoriaux, ont tendance à s’attaquer à leur propre reflet dans les vitres qu’ils cassent à coups de bec.

Le Zoo de La Boissière du Doré, via son association de conservation BMC, soutient financièrement le Mabula Ground Hornbill Projetct en Afrique du sud qui vise à protéger cet oiseau en danger.

partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest
Calao-festonné-604x383

LE CALAO FESTONNE

Statut IUCN

redlist-preocmineure

classification

Nom scientifique Aceros undulatus

Ordre Bucérotiforme

Famille Bucérotidé

Le calao en chiffres

Poids 1,4 à 3,5 kg

Incubation 40 jours

Longévité 25 ans

Taille 85 cm de haut

Portée 1 à 2 petits

alimentation

 repartition

Forêts tropicales

carte aceros undulatus

 Au zoo

Notre femelle calao est née en juin 2013 aux Pays-Bas. Elle est arrivée à La Boissière du Doré en février 2014. Nous attendons de recevoir un mâle génétiquement compatible avec elle.

Biologie

Les couples de calaos sont fidèles. Ils choisissent une cavité naturelle d’un arbre, à plusieurs mètres de hauteur. Ce nid sera exploité à de nombreuses reprises.

En février/mars, la femelle entre dans la cavité et bouche l’entrée à l’aide de ses excréments. Elle est alors totalement emmurée. Le mâle la nourrit pendant toute la durée de la couvaison et d’élevage des jeunes.

Après l’éclosion, la femelle est exclusivement carnivore. Elle régurgite de la nourriture dans le jabot de ses petits. Ce n’est qu’à la fin de la nidification qu’elle accepte de manger de nouveau des fruits.

Conservation

Comme toutes les espèces tropicales, le calao festonné est menacé par la déforestation intensive. La superficie d’un terrain de football de forêt indonésienne disparait toutes les 15 secondes, en grande partie pour la monoculture de palmier à huile. Cette huile bon marché se retrouve dans de nombreux produits de notre quotidien. Pour protéger ces forêts, nous pouvons diminuer notre consommation d’huile de palme en favorisant les produits à base de beurre, d’huile de tournesol ou autre.

partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest
Kookabura

LE KOOKABURRA RIEUR

Statut IUCN

classification

Nom scientifique Dacelo novaeguineae

Ordre Coraciiforme

Famille Alcédinidé

Le kookaburra en chiffres

Poids 300 à 400 g

Incubation 25 jours

Longévité 15 ans

Taille 42 cm de haut

Portée 2 à 4 petits

alimentation

REPARTITION

Paysages ouverts australiens

carte kookabura

Au zoo

KOOKABURRA CHASSE EN VOLTrois kookaburras participent à notre spectacle d’oiseaux en vol libre.  Ils sont originaires du Pal et de Touroparc et sont arrivés à La Boissière du Doré en 2012 et 2013.

Pendant le spectacle, ces petits oiseaux dynamiques vous font la démonstration d’une technique de chasse consistant à attraper de petites proies en plein vol. L’un des plus âgés en profite parfois pour quitter l’aire de vol et partir à la recherche de lézards ou autres serpents. Il remonte ensuite en tribune pour les frapper vigoureusement contre une surface rigide avant de les engloutir.

Biologie

IMG_0006Le kookaburra porte également le nom de martin-chasseur géant. Voilà pourquoi il ressemble fortement au martin-pêcheur de nos régions.

Cet oiseau vit en famille où le couple reste uni à vie. Généralement, le couple s’occupe seul de sa progéniture. Il arrive néanmoins qu’il soit assisté par les juvéniles des couvées précédentes.

En Australie, ces oiseaux sont peu farouches et ils n’hésitent pas à s’approcher des humains pour leur chiper de la viande !

Conservation

La population de kookaburras est stable.

partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest
Pélican-à-dos-rosé

LE PELICAN A DOS ROSE

Statut IUCN

redlist-preocmineure

classification

Nom scientifique Pelecanus rufescens

Ordre Pélécaniforme

Famille Pélécanidé

Le pelican en chiffres

Poids 4 à 7 kg

Incubation 35 jours

Longévité 15 à 25 ans

Taille 1,30 m de hauteur

Portée 2 à 3 petits

alimentation

 repartition

Cours d’eau, estuaires

carte pélican

 Au zoo

ELEVAGE BB PELICAN15 pélicans sont arrivés d’Italie en avril 2011. Placés sur une île, ils ne peuvent pourtant pas s’échapper. Ils ont été éjointés (amputation du métatarse) dès leur naissance. Au zoo de la Boissière, nous préférons rémiger les oiseaux. Cela signifie que nous coupons quelques rémiges, grandes plumes des ailes permettant l’envol. Cette pratique est totalement indolore et réversible. En effet, les plumes repoussent, comme les cheveux et les ongles.

Depuis 2014, les couples se reproduisent et 16 petits ont vu le jour depuis. La plupart d’entre eux ont été élevés à la main. Quatre font partie du final de notre spectacle d’oiseaux en vol libre. Le petit dernier a quant à lui été élevé par ses parents !

 

Biologie

COUPLE PELICANSLes pélicans possèdent un bec caractéristique. Muni d’une poche extensible, il est utilisé comme une épuisette, les pélicans mangeant exclusivement du poisson. De plus, ce bec est doté d’une sensibilité tactile, permettant aux pélicans de détecter leurs proies sans la voir.

Pendant la saison de reproduction, les zones dépourvues de plumes, comme la poche du bec, deviennent orange vif. Pour séduire une femelle, le mâle pélican pratique une danse nuptiale faite de claquements de bec et de gracieuses courbettes. La femelle choisit ensuite l’emplacement du nid, construit sur les branches basses d’un arbre.

Conservation

Certification ISO 14001Comme beaucoup d’espèces piscivores, les pélicans sont menacés par la pollution de l’eau qui s’accumule et se concentre au fur et à mesure de la chaîne alimentaire. Engagé dans une démarche environnementale, le zoo de la Boissière utilise des produits d’entretien éco-labellisés et/ou biodégradables afin de réduire son impact lié à ses rejets d’eaux usées.

partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest
Autruche

L’AUTRUCHE

Statut IUCN

classification

Nom scientifique Struthio camelus

Ordre Struthioniforme

Famille Struthionidé

L’autruche en chiffres

Poids 90 à 150 kg

Incubation 44 jours

Longévité 30 à 40 ans

Taille 1,75 à 2,75 m de haut

Portée 20 petits

alimentation

REPARTITION

Savanes africaines

carte autruche

Au zoo

Nos trois autruches profitent des 3,5 hectares de notre plaine « Matumi Reserve », en compagnie des girafes, des grands koudous… Leurs œufs, non fécondés, sont utilisés pour nourrir les ours, les singes omnivores et bien d’autres. Il faut compter 1h de cuisson pour obtenir un œuf dur !

Biologie

DSCF0020L’autruche est le plus grand et le plus rapide (70 km/h) des oiseaux terrestres. Il s’agit du seul oiseau à ne posséder que 2 orteils, dont un muni d’une puissante griffe. Quant à ses yeux, ils détiennent le record de grosseur avec un diamètre de 5 cm !

Le mâle autruche creuse une dépression dans le sol en guise de nid. Il entame en- suite une parade pour séduire plusieurs femelles. La dominante pond une dizaine d’œufs, les autres femelles environ 4 chacune. Une vingtaine d’œufs est conservée, dont ceux de la dominante qu’elle est capable de reconnaître. Assistée par le mâle, elle couve puis élève les petits qui sont sevrés à l’âge de 18 mois.

partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest