location de lodges en zoo

Les carnivores

Le tigre de Sumatra

Statut IUCN

Classification

Nom scientifique Panthera tigris sumatrae              

Ordre Carnivores

Famille Félidés

Le tigre de Sumatra en chiffres

Poids 75 à 140 kg

Gestation 3,5 mois

Longévité 15 à 20 ans

Taille 2 à 2,5 m de long (avec la queue)

Portée 2 à 3 petit(s)

Alimentation

Repartition

Forêts de Sumatra

carte panthère des neiges

Au zoo

Sortie SUMA-annonce newsletterCela faisait quelques années que Sébastien LAURENT, directeur du parc, souhaitait accueillir cette sous-espèce gravement menacée d’extinction. Il a donc fait le choix de faire partir les tigres du Bengale, et notamment le tigre blanc, afin d’encrer encore plus le parc dans une démarche de conservation. Arrivé le 8 mars 2016 d’Angleterre, notre mâle tigre de Sumatra est né le 22.03.2014. Il a été rejoint le 15 juin par une femelle née le 08.11.2005 en provenance de République Tchèque. Depuis, une petite femelle est née le 13.01.2017.

Biologie

Kuasa - 72 dpi bdComme la plupart des félins, le tigre vit seul et la femelle est donc en charge des jeunes. Le temps de gestation est court et les bébés sont très petits à la naissance. Ainsi, la femelle peut chasser aisément, même proche du terme. Elle met bas dans une tanière où les petits, aveugles, restent cachés pendant quelques semaines.

Après avoir senti une odeur, les félins pratiquent le flehmen pour compléter leur odorat. En utilisant l’organe de Jacobson, situé au niveau du palet, ils « goûtent » les odeurs et les analysent.

Conservation

eep

Cette espèce participe à un Programme d’Elevage Européen (EEP).

En 100 ans, 97% des tigres ont disparu, toutes sous-espèces confondues. Victimes de la chasse illégale, des conflits avec les humains et de la dégradation de leur habitat, ils ne sont plus que quelques centaines à Sumatra. Chaque 29 juillet, le Zoo de La Boissière du Doré se mobilise pour la journée mondiale du tigre afin de récolter des dons et de sensibiliser le public.

 

partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest

LE COATI A NEZ BLANC

Statut IUCN

redlist-preocmineure

classification

Nom scientifique Nasua narica

Ordre Carnivore

Famille Procyonidé

Le coati en chiffres

Poids 3 à 4,5 kg

Gestation 2 mois

Longévité 15 ans

Taille 45 à 70 cm de long + queue 50 à 60 cm

Portée 4 à 5 petits

alimentation

REPARTITION

Forêts d’Amérique centrale et carte coati à nez blancd’Amérique du sud

 

Au zoo

SORTIE COATISUn mâle coati est arrivé du ZooParc de Beauval en mai 2015. Né le 30 mai 2009, il a été rejoint par une jeune femelle en juin 2015. L’objectif est de reproduire cette espèce très rare en captivité pour, peut-être un jour, pouvoir mettre en place un Studbook Européen.

Biologie

FEMELLE COATILes coatis sont caractérisés par un museau flexible leur permettant de rechercher leur nourriture en l’enfouissant sous les pierres, les crevasses etc. Ce sont des omnivores opportunistes. Leur menu est très varié : fruits, insectes, larves, petits reptiles et même des charognes. Parmi toutes ces victuailles, ils ont un petit faible pour la figue de Barbarie.

Lorsqu’un danger menace le groupe, les coatis poussent des cris semblables à des aboiements. Le groupe se réfugie alors à mi-hauteur des arbres où la vue est dégagée.

partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest

Le Binturong

Statut IUCN

redlist-vulnerable

classification

Nom scientifique Arctictis binturong

Ordre Carnivore

Famille Viverridé

Le binturong en chiffres

Poids 9 à 20 kg

Gestation 3 mois

Longévité 25 ans

Taille 60 à 95 cm de long + queue 55 à 90 cm

Portée 2 à 3 petits

alimentation

REPARTITION

Forêts asiatiques

carte binturong

Au zoo

MALE BINTURONG ZOO BOISSIERENotre couple de binturongs est arrivé en mars 2015. Un jeune mâle né en septembre 2013 et originaire du Bioparc Fuengirda accompagne une femelle née en juin 2014 à la Ménagerie du Jardin des Plantes (Paris).

Une première femelle a vu le jour en juillet 2016 et a rejoint le Burger Zoo en octobre 2017. Deux autres petits ont vu le jour en mars 2017 : un mâle et une femelle.

Cette espèce, peu connue, appartient à un Studbook européen.

Biologie

BINTURONG BRANCHESLe binturong vit dans les hauteurs des forêts asiatiques. Avec le kinkajou, il est le seul membre de l’ordre des carnivores à être muni d’une queue préhensile. Cette sorte de cinquième membre lui permet de se déplacer aisément dans la canopée.

Discret et nocturne, le binturong est un animal encore mystérieux. Plutôt solitaire, il ne semble pas pour autant très territorial. Il est possible de l’observer en petit groupe. Il s’agit alors d’une mère accompagnée de ses petits. Ces derniers sont sevrés à l’âge de 2 ans et demi.

Conservation

WORLD BINTURONG DAYLa population de binturongs diminue à cause de la déforestation et du braconnage. Afin de célébrer l’arrivée des binturongs au zoo, nous avons participé à la première journée mondiale du binturong, le 9 mai 2015, organisée par l’association ABConservation. Cette journée de sensibilisation a permis aux visiteurs de découvrir comment lutter contre la déforestation avec des gestes simples. Depuis chaque année, nous avons le plaisir de recevoir Pauline Kayser, présidente de l’association, pour célébrer ensemble cette journée internationale du chat-ours !

 

partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest

LE GUEPARD

Statut IUCN

redlist-en-danger

Classification

Nom scientifique Acinonyx jubatus

Ordre Carnivores

Famille Félidés

Le guepard en chiffres

Poids 35 à 70 kg

Gestation 90 à 95 jours

Longévité 10 à 15 ans

Taille 1m30 de long

Portée 1 à 8 petit(s)

Alimentation

Repartition

Forêts, broussailles, terrains rocheux

carte guépard

 Au zoo

Aujourd’hui, nous hébergeons trois guépards, dont deux jeunes femelles nées en 2014 et arrivées du zoo de Mervent au printemps 2017. Le mâle, quant à lui, est originaire du zoo de Lisbonne. Né en juin 2015, il a rejoint la Loire Atlantique en octobre 2017. La mise en contact se fera au cours de l’hiver et nous espérons autant de succès qu’avec notre ancien groupe reproducteur !

Biologie

Guépard photoLe guépard se reconnait au premier coup d’œil grâce aux deux lignes noires reliant le coin de ses yeux à ceux de sa bouche (larmiers).

Il est le mammifère terrestre le plus rapide au monde. Il peut aller jusqu’à 115 km/h mais sur une distance maximum de 275m. Ce n’est pas un bon coureur mais un bon sprinteur. Ses griffes sont seulement semi-rétractiles afin d’adhérer pleinement au sol et ainsi de gagner de la vitesse.

Cependant, elles ne lui permettent pas de grimper aux arbres. Sa queue est aussi un atout pour la course puisqu’elle lui sert de balancier afin de s’équilibrer et de pouvoir changer aussitôt de direction en pleine vitesse.

Après une course, le guépard ne peut pas se nourrir ou combattre immédiatement.

Conservation

eep

Cette espèce participe à un Programme d’Elevage Européen (EEP).

Le guépard fut longtemps tué pour sa peau, symbole de richesse. Aujourd’hui les braconniers traquent encore les guépards malgré l’interdiction de la loi, par appât du gain. En effet, les chasseurs tuent les mères pour revendre les petits comme animaux de compagnie.

De plus, les agriculteurs redoutent que ces félins dévorent leur bétail, c’est pourquoi ils encouragent leur chasse. Des campagnes d’éducation ont commencé afin d’apprendre aux populations proches des territoires des guépards à vivre en harmonie avec eux et à réaliser leur importance dans l’environnement.

 

partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest

Le lion d’Asie

Statut IUCN

redlist-en-danger

Classification

Nom scientifique Panthera leo persica

Ordre Carnivores

Famille Félidés

Le lion d’Asie en chiffres

Poids 120 à 180 kg

Gestation 105 jours

Longévité 12 à 14 ans

Taille 160 à 225 cm de long

Portée 1 à 6 petit(s) tous les 2 ans

Alimentation

Repartition

Forêts

carte lion d'asie

Au zoo

lion d'AsieLes premiers lions d’Asie sont arrivés au zoo en 2000.

Ce couple est aujourd’hui remplacé par un mâle et une femelle arrivés respectivement en 2006 et 2007.

Ils se sont très vite bien entendus et sont déjà plusieurs fois parents : 2 lionceaux en 2008 et 2 autres en 2011 !

Biologie

lion d'Asie 2Tout comme son cousin africain, le lion d’Asie arbore un pelage ocre uni et une longue queue ornée d’un pinceau noir à son extrémité.

Le mâle est porteur d’une crinière mais celle-ci est moins volumineuse que chez le lion d’Afrique. Il est d’ailleurs possible d’observer les oreilles d’un lion d’Asie.

L’autre caractéristique de cette espèce est la présence d’une poche de peau sous le ventre.

Le lion d’Asie ne vit pas en grande tribu. Plusieurs groupes de lionnes se partagent un même territoire qui est défendu par quelques mâles. Ces derniers ne rencontrent les femelles qu’en période d’accouplement ou lors des chasses de gros gibier.

Conservation

eep

Cette espèce participe à un Programme d’Elevage Européen (EEP).

Il ne reste que 350 lions d’Asie dont la majorité vit dans le Sanctuaire du lion de Gir, en Inde. Bien que totalement protégé, le lion d’Asie est encore menacé par l‘homme. Les pasteurs, dont le bétail est parfois victime du lion, empoisonnent puis abandonnent des carcasses de bovins.

Plus grave, les sécheresses prolongées et répétitives entraînent une chute des populations de proies, laissant les lions avec de maigres ressources, et les poussant à d’attaquer au bétail voire aux humains.

Enfin, les lions d’Asie, peu nombreux, souffrent de pauvreté génétique et de consanguinité, diminuant leurs capacités d’adaptations face aux maladies par exemple.

partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest

Le loup du Canada et de l’Alaska

Statut IUCN

redlist-preocmineure

Classification

Nom scientifique Canis lupus occidentalis

Ordre Carnivores

Famille Canidés

Le loup en chiffres

Poids 40 à 50 kg

Gestation 62 à 75 jours

Longévité 15 à 20 ans

Taille 1m50 à 2m de long

Portée 4 à 6 petits

Alimentation

Repartition

Taïga et toundra

carte loups

Au zoo

LoupLa meute présente au zoo de La Boissière illustre bien la diversité de pelages existant chez cette sous-espèce de loup gris.

Le mâle alpha, né en 2008 à La Boissière, possède une épaisse fourrure grise et ocre. Un autre mâle, originaire de Belgique et arrivé en 2014 est noir grisonnant. Le mâle castré nous ayant rejoint en avril 2016 est totalement blanc. Quant à la petite dernière, arrivée au printemps 2017 du parc Alpha, elle arbore pour le moment un pelage totalement noir. Cette dernière semble avoir trouvé sa place au sein du groupe et nous espérons la voir se reproduire avec le mâle alpha début 2018.

Biologie

loup 2Le loup est un animal social vivant en meute comptant de 5 à 12 individus. Ce groupe est mené par un couple dominant, appelé alpha, secondé d’un mâle de second rang, nommé bêta.

Ce trio est le seul à atteindre la reproduction. Les autres adultes de la meute sont les subordonnés. Ils participent à la défense du territoire, à la chasse et aussi à l’éducation des louveteaux de la femelle alpha.

La meute très soudée possède un système de communication très élaboré, composé de vocalises, odeurs, mimiques et postures.

Conservation

Le loup du Canada et de l’Alaska est chassé du 01 Octobre au 30 Avril.

partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest

La loutre d’Asie

Statut IUCN

redlist-vulnerable

Classification

Nom scientifique Aonyx cinerea

Ordre Carnivores

Famille Mustélidés

La loutre naine en chiffres

Poids 3 à 4 kg

Gestation 60 jours

Longévité 12 ans

Taille 90 cm de long

Portée 2 à 4 petits

Alimentation

Repartition

Berges des cours d’eau douce

carte loutre

Au zoo

loutreLes deux loutres naines d’Asie accompagnant les orangs-outans sont deux frères nés le 25 janvier 2009 au parc de Thoiry. Ils sont arrivés le 24 mars 2009 à La Boissière du Doré où ils ont deux activités favorites :lézarder au soleil et embêter leurs colocataires.

Un couple a également été formé dans l’espace des binturongs en 2015. La femelle est née en 2014 à Tregomeur et le mâle, plus âgé (naissance en 2006), nous vient de Bordeaux. Ce duo espiègle a la particularité de monter aux arbres ! Original pour un animal semi-aquatique !

Biologie

loutre 2La loutre naine d’Asie est la seule loutre à utiliser ses pattes antérieures pour localiser et capturer ses proies. Elles ont l’avantage de n’être que très légèrement palmées, ce qui renforce la dextérité manuelle de l’animal.

Lors de ses plongées, la loutre a les oreilles et les narines obstruées. Pour se repérer, elle utilise donc ses vibrisses (ses moustaches) sensibles aux vibrations. Ainsi, pendant la pêche, elle parvient à repérer ses proies avec les ondulations lors de sa fuite.

Conservation

Comme la loutre européenne, la loutre naine d’Asie subit une réduction de son habitat suite aux activités humaines : assèchement des marais, mangroves et tourbières, aménagement des rives, plantations diverses.

Tout ceci couplé à une pollution des eaux, entraînant une diminution du nombre de poissons et donc de proies pour la loutre, fait que la loutre naine est considérée comme « vulnérable » par l’IUCN car sa population diminue constamment.

 

partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest

Le margay

Statut IUCN

redlist-quasi-menace

Classification

Nom scientifique Leopardus wiedii

Ordre Carnivores

Famille Félidés

Le margay en chiffres

Poids 2 à 4 kg

Gestation 76 à 84 jours

Longévité 20 ans

Taille 55 à 80 cm de haut

Portée 1 petit

Alimentation

Repartition

Forêts tropicales

carte margay

Au zoo

MargayNé le 3 octobre 2008, notre mâle margay est arrivé au zoo début avril 2010. Il est rejoint en avril 2012 par une femelle née le 7 juin 2011.

Comme tout félin qui se respecte, ils fondent de longues siestes au chaud. Vous pourrez les observer en boules sous leur lampe chauffante.

Chaque année en Europe, seuls 3 petits margays voient le jour en moyenne. Nous avons eu la chance d’avoir une première naissance le 18 février 2016. Ce jeune mâle a rejoint la Russie en décembre 2016. Un deuxième petit a vu le jour en août 2017 !

Biologie

margay 2Le margay ressemble beaucoup à l’ocelot, un félin plus grand évoluant dans le même milieu. Outre sa taille plus petite, le margay se distingue de l’ocelot par ses performance de grimpeur.

La flexibilité de ses articulations lui permet de descendre d’un arbre la tête la première, de se suspendre par les pattes postérieures  et de courir au-dessous des branches.

Malgré son petit gabarit, le margay a un tableau de chasse très impressionnant : rongeurs, oiseaux, lézards, insectes, grenouilles arboricoles, singes, écureuils, opossums et paresseux doivent rester sur leurs gardes.

Conservation

eep

Cette espèce participe à un Programme d’Elevage Européen (EEP).

Jusqu’au début des années 80, le margay était l’un des félins tachetés les plus exploités pour sa fourrure. Il est aujourd’hui strictement protégé contre la chasse et le commerce.

Arboricole, il est surtout menacé par la déforestation intensive pour le bois exotique et l’agriculture intensive.

 

partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest

L’otocyon

Statut IUCN

redlist-preocmineure

Classification

Nom scientifique Otocyon megalotis

Ordre Carnivores

Famille Canidés

L’otocyon en chiffres

Poids 3 à 5 kg

Gestation 60 jours

Longévité 15 ans

Taille 45 à 65 cm de long

Portée 2 à 6 petits

Alimentation

Repartition

Savane

carte otocyon

Au zoo

Le zoo de la Boissière héberge un jeune couple d’otocyons.

Le mâle est né en avril 2008 au ZooParc de Beauval. Quant à la femelle, elle est née le 21 mai 2014 au Zooland Park (La Teste).

Très discrets, ils ne se montrent pas beaucoup. Ils nous ont pourtant fait la belle surprise de mettre au monde 5 petits en mai 2017 !

Biologie

otocyonL’otocyon porte également le nom de « Renard à oreilles de chauve-souris ». D’ailleurs, son nom scientifique megalotis vient du grec et signifie « grandes oreilles ». Elles ont un rôle essentiel dans la régulation de la température interne et aussi dans le repérage des proies. Véritables paraboles, elles permettent à l’otocyon de repérer le bruit des insectes au sol et même sous terre !

Ce petit animal est caractérisé par une dentition très pointue. De plus, il est le canidé possédant le plus de dents. Ainsi, il vient à bout très rapidement des carapaces des insectes et digère bien plus facilement ses aliments.

Conservation

eep

Cette espèce participe à un Programme d’Elevage Européen (EEP).

L’otocyon n’est pas une espèce particulièrement menacée. Il est néanmoins victime de la chasse pour sa peau et de la fragmentation de son habitat.

partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest

L’ours brun

Statut IUCN

redlist-preocmineure

Classification

Nom scientifique Ursus arctos

Ordre Carnivores

Famille Ursidés

L’ours brun en chiffres

Poids 190 à 280 kg

Gestation 195 à 255 jours

Longévité 30 ans

Taille 2 à 3 m de hauteur

Portée 2 à 3 petits

Alimentation

Repartition

Forêts de montagne

carte ours

 

Au zoo

Le 30 janvier 1986 arrivent 3 ours bruns. Parmi eux, notre vieux mâle, toujours présent. La femelle qui les a accompagnés jusqu’en 2009 a donné naissance à une petite femelle le 11 janvier 2003.

Cette dernière a donné naissance à une petite femelle au cours de l’hiver 2016-2017, à l’abri de sa tanière : une belle victoire pour l’équipe puisqu’il s’agit là d’un comportement parfaitement naturel ! Petite surprise donc le 12.02.2017 lorsque Frisquette est sortie d’hibernation accompagnée de la petite Meya.

Biologie

ours brun 2L’ours brun d’Europe vit en fonction des saisons. En automne, l’ours fait un stock de graisses. Il recherche ensuite un endroit pour passer l’hiver : soit il utilise une caverne inexploitée, soit il creuse lui-même sa tanière. Il n’hiberne pas vraiment puisqu’il peut redevenir actif à tout moment.

Opportuniste, l’ours consomme les aliments les plus riches et les plus faciles à obtenir.

L’ours marche à l’amble. Cela signifie que les deux pattes d’un même coté sont avancées en même temps. Il donne alors l’impression de se dandiner. Malgré son allure pataude, il peut courir jusqu’à 50 km/h.

Conservation

Très largement distribué, l’ours brun n’est pas considéré comme menacé. Sa population globale semble excéder les 200 000 individus. Cependant, certaines populations, comme en Europe et notamment en France, sont très faibles.

Moins de 20 ours survivent dans les Pyrénées et leur présence n’est pas toujours souhaitée étant donné qu’ils s’attaquent parfois au bétail (ils font 17 fois moins de victimes que les chiens errants) et qu’ils peuvent s’avérer dangereux vis-à-vis des humains.

partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest

Le panda roux

Statut IUCN

Classification

Nom scientifique Ailurus fulgens

Ordre Carnivores

Famille Ailuridés

Le panda roux en chiffres

Poids 4 à 6 kg

Gestation 63 jours

Longévité 15 ans

Taille 30 cm de hauteur

Portée 2 à 3 petits

Alimentation

Repartition

Forêts

carte panda roux

Au zoo

Panda rouxLe zoo de la Boissière du Doré a intégré le programme d’élevage européen des pandas roux en 1995.

Aujourd’hui, vous pourrez observer 2 individus : une femelle née le 17 juin 2007 au Danemark et un mâle né le 24 juin 2011 aux Pays Bas. Ce couple a eu 4 petits depuis 2012, aujourd’hui répartis dans différents parcs zoologiques, selon les recommandations du coordinateur européen.

Biologie

Panda roux 2Le panda roux est classé dans l’ordre des carnivores. En effet, sa dentition est adapté à manger de la viande. Pourtant, comme le panda géant, le petit panda mange principalement des feuilles de bambou !

La femelle panda roux n’est réceptive que quelques jours dans l’année. Le mâle doit donc être attentif aux odeurs qu’elle a déposées et aux petits cris qu’elle pousse.

Après une gestation de 2,5 mois, elle met au monde 2 à 3 petits dans un terrier. Afin de les protéger des prédateurs (panthère des neiges), elle déplace régulièrement sa progéniture d’un terrier à un autre.

Conservation

eep

Cette espèce participe à un Programme d’Elevage Européen (EEP).

Le panda roux, bien que moins célèbre que le panda géant, est tout aussi menacé de disparition. Il reste moins de 10 000 individus dans le milieu naturel. Les principales menaces pesant sur cet animal sont la déforestation, qui détruit et fragmente son habitat, et la chasse pour sa chair et sa fourrure.

Malgré des mesures de protection, les pandas évoluant en dehors des aires protégées sont particulièrement menacés.

partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest

LA PANTHERE LONGIBANDE

Statut IUCN

redlist-quasi-menace

Classification

Nom scientifique

Neofelis nebulosa

Ordre Carnivores

Famille Félidés

La panthere longibande en chiffres

Poids 16 à 23 kg

Gestation 90 jours

Longévité 11 ans

Taille 92 cm de long

Portée 1 à 5 petit(s)

Alimentation

Repartition

Forêts tropicales

carte panthère longibande

Au zoo

panthère longibandeLa femelle hébergée à La Boissière est originaire d’Angleterre. Arrivée en 2008 à l’âge de 5 ans, elle a formé un couple avec un mâle originaire d’Allemagne pendant plusieurs années. Deux portées ont d’ailleurs vu le jour en 2010 et 2012.

Aujourd’hui à la retraite, elle devrait cohabiter avec une femelle plus jeune d’ici quelques temps.

Biologie

panthère longibande 2La panthère nébuleuse ou panthère longibande, en plus d’avoir deux noms, a eu le droit à une création de genre spécifique. En effet, elle ronronne et ne peut rugir : elle serait donc plus orienté vers les petits félins.

Cependant, ses attitudes se rapproche plus des grands félins. Très peu d’observations ont été menées sur la panthère longibande, tant cet animal est discret. Il semblerait qu’elle préfère chasser la nuit, à l’aube et au crépuscule, depuis les arbres ou directement au sol.

Particulièrement à l’aise sur les branches, c’est une experte pour attraper les singes  (macaques, gibbons, nasiques…) et les oiseaux.

Conservation

eep

Cette espèce participe à un Programme d’Elevage Européen (EEP).

Inscrite à l’annexe I de la Convention de Washington, la panthère longibande est strictement protégée contre le commerce et la chasse. Malheureusement, il est possible de la trouver au menu de certains restaurants ou encore de voir sa peau, ses os et ses dents en vente sur les marchés asiatiques.

Comme pour toutes les espèces animales, la principale menace pesant sur elle reste la destruction de son habitat et elle ne survit que dans les aires protégées. Il resterait moins de 10 000 individus à l’état sauvage.

partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest

LA PANTHERE DES NEIGES

Statut IUCN

redlist-en-danger

Classification

Nom scientifique Panthera uncia               

Ordre Carnivores

Famille Félidés

La panthere des neiges en chiffres

Poids 35 à 55kg

Gestation 97 à 105 jours

Longévité 21 ans

Taille 60 cm de hauteur

Portée 1 à 5 petit(s)

Alimentation

Repartition

Terrains rocheux, broussailles, forêts de conifères

carte panthère des neiges

Au zoo

panthere des neigesLe rêve d’enfance de Sébastien Laurent s’est réalisé le 16 avril 2014 avec de l’arrivée de notre couple. La femelle arrive de République Tchèque et le mâle de Hongrie.

Ils sont nés tous les deux en 2012. Au-delà d’un rêve c’est dans un souci de conservation de l’espèce qu’ils sont aujourd’hui dans notre parc.

Un an après leur arrivée, nos panthères des neiges sont parents ! Deux petites femelles sont nées le 6 juillet 2015. Elles nous ont quitté pendant l’hiver 2016 pour rejoindre le Zoo Zürich et le Parc Animalier d’Auvergne.

Implantée pour limiter sa reproduction pendant deux ans, notre femelle est retombée en chaleurs à l’automne 2017.

Biologie

panthère des neiges 2La panthère des neiges est équipée d’une longue fourrure doublée d’un sous-poil laineux qui se renouvelle deux fois par an.

Sa queue épaisse, outre son rôle de balancier, lui permet de se protéger du froid lorsqu’elle se repose en formant une boule.

Solitaire, la panthère des neiges occupe un immense territoire où elle suit les déplacements saisonniers de ses proies.

Conservation

eep

Cette espèce participe à un Programme d’Elevage Européen (EEP).

La population des panthères des neiges est en déclin. Elle ne compte qu’entre 4000 et 6600 individus.Bien que protégée, la panthère des neiges est encore victime de la chasse illicite pour alimenter le marché de la médecine traditionnelle asiatique et celui de la fourrure.

S’ajoutent à cela, la chasse sportive, l’expansion humaine et les conflits avec les agriculteurs. Ces derniers, parfois victimes d’attaques contre leur bétail, empoisonnent des proies pour tuer la panthère.

partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest

LA PANTHERE NOIRE

Statut IUCN

redlist-quasi-menace

Classification

Nom scientifique Panthera pardus

Ordre Carnivores

Famille Félidés

La panthere noire en chiffres

Poids 35 à 80 kg

Gestation 90 jours

Longévité 10 à 15 ans

Taille 1m10 de long

Portée 1 à 4 petit(s)

Alimentation

Repartition

Forêts humides, savane, montagnes

carte panthère noire

Au zoo

panthère noireNotre couple de panthères noires est arrivé le 16 mars 2006 au parc.  Le mâle, né le 19 avril 2005, vient du parc des Félins d’Auneau et la femelle, née le 28 juillet 2005, vient du zoo de la Flèche.

C’est un couple très uni qui a eu un nombre impressionnant de petits.

De 2008 à 2017, 18 petits sont nés. Ils sont ensuite partis dans d’autres parcs zoologiques afin de fonder leur propre famille, à l’exception du petit dernier encore avec ses parents jusqu’en 2018.

Biologie

panthère noire 2La panthère noire n’est pas une espèce distincte mais une forme de léopard. Cette coloration est due à un excès de mélanine. Une femelle peut parfaitement avoir une portée comportant des petits noirs et des petits tachetés. Lorsque l’on observe une panthère noire en pleine lumière, on distingue facilement les taches sur son pelage.

La panthère noire est plus fréquente en forêt humide car elle se camoufle mieux dans les ombres des arbres.

La panthère est un félin robuste caractérisé par des muscles pectoraux développés, ce qui lui permet de grimper facilement aux arbres. Elle peut hisser des proies de 120kg en hauteur.

Conservation

La panthère est menacée par la destruction et la fragmentation de ses habitats, les conflits avec les fermiers et les chasseurs et la chasse pour les trophées, la médecine traditionnelle et le trafic de fourrure. Bien que très adaptable, les chances de survie de ce félin sont plus importantes dans les réserves et parcs nationaux.

 

partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest

Le serval

Statut IUCN

redlist-quasi-menace

Classification

Nom scientifique Leptailurus serval

Ordre Carnivores

Famille Félidés

Le serval en chiffres

Poids 10 à 20 kg

Gestation 75 jours

Longévité 20 ans

Taille 95 cm de long

Portée 1 à 3 petit(s)

Alimentation

Repartition

Savane, zones boisées

carte serval

Au zoo

serval.pngNotre mâle serval est arrivé au zoo en 1999 du zoo de Marwell en Angleterre.

Il a été rejoint en 2013 par une toute jeune femelle venue de Thoiry après avoir fait de nombreux petits avec notre ancienne femelle.

Ce couple a eu une première portée en juin 2016 : deux petits mâles encore auprès de leurs parents.

Biologie

serval 2Le serval est le félin ayant les plus longues pattes proportionnellement à la taille de son corps. Cette caractéristique physique lui permet de se déplacer aisément dans les hautes herbes de la savane.

Il est également capable de faire des bonds de 2m de haut, ce qui lui permet d’attraper des oiseaux en plein vol.

Pour repérer les proies terrestres, le serval utilise exclusivement son ouïe. Il a d’ailleurs été remarqué qu’il ne chassait pas les jours de grand vent.

Conservation

Le serval est très utile à l’Homme car il chasse principalement des rongeurs (environ 4000 par an pour un serval !). S’adaptant très facilement, il ne semble pas particulièrement menacé.

Cependant, on le chasse parce qu’il s’attaque aux poulaillers, pour sa fourrure et pour un usage médicinal. La menace la plus importante est la dégradation des zones humides où vivent les rongeurs essentiels à son alimentation.

partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest

Le suricate

Statut IUCN

redlist-preocmineure

Classification

Nom scientifique Suricata suricatta

Ordre Carnivores

Famille Herpestidés

Le suricate en chiffres

Poids 600 à 900 gr

Gestation 77 jours

Longévité 10 ans

Taille 25 à 35 cm de long

Portée 2 à 6 petits

Alimentation

Repartition

Plaines et savane

carte suricate

Au zoo

suricateLes premiers suricates sont arrivés au zoo en 2003. Initialement installés au niveau de l’accueil du zoo, notre famille de suricates a aujourd’hui un grand terrain de jeu au niveau de la seconde plaine africaine.

Ils y ont constitué tout un labyrinthe de galeries souterraines.

Biologie

suricate 2Le suricate est un représentant de la famille des mangoustes. Diurne, il vit en communauté de 20 à 50 individus.

Le suricate a trois activités principales, qu’il effectuera à tour de rôle avec ses congénères : sentinelle (alerte la communauté des dangers), baby-sitter (s’occupe des petits de la dominante) et recherche alimentaire.

Chaque suricate recherche sa nourriture indépendamment des autres. Cependant, la cohésion du groupe reste maintenue par l’émission continue de petites vocalises.

Conservation

Actuellement, les suricates ne sont pas menacés de disparition.

Ils sont un maillon important dans la chaîne alimentaire en fournissant de la nourriture à leurs prédateurs (faucons, aigles, chacals) et en régulant les populations des insectes qu’ils mangent, en particulier les lépidoptères (papillons).

 

partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest